Partagez | 
04. L'essence de la magie

()
๑ Parchemin envoyé Mer 14 Nov - 15:28 ๑


L'Essence de la Magie
๑ Je jure solennellement que mes intentions sont mauvaises๑
La Magie est une chose tellement vaste qu’il est difficile de la résumer à une seule chose. Il y a seulement quelques siècles que les sorciers ont su comprendre et mettre en œuvre l’art de la Baguette Magique qui rend la magie plus accessible et bien moins dangereuse pour ses utilisateurs. Les Conventions Magiques internationale interdisent l’usage de la Magie Noire, et de ce que l’on peut aussi appeler la Magie dite du sang, jugée bien trop dangereuse pour son utilisateur.

USAGE DE BAGUETTE MAGIQUE
Les premières baguettes existent depuis environs deux milles ans, et ont été inventé en Europe, mais à l’époque ces produits étaient rare et surtout hors de prix. Il fallut attendre le moyen âge et les premières chasses aux Sorcières pour que cela se démocratise. En l’espace d’un siècle elle s’est imposée aux sorciers, si bien que les anciennes manières ont vite été oubliées. À l'époque, les baguettes rudimentaires confectionnées par les sorciers n'étaient que d'une efficacité relative, les véritables artisans de baguettes magiques n'étant que très rares. Au fil des siècles, les connaissances des fabricants sur les baguettes magiques se sont développées et ont permis de toujours améliorer la conception des baguettes et ainsi en garantir une meilleure utilisation.

Une baguette est un objet magique utilisé pour canaliser et centraliser les pouvoirs magiques de son utilisateur pour que ce dernier puisse obtenir . Bien que certains sorciers soient capables de lancer des sortilèges sans baguette magique, une baguette est toujours nécessaire pour qu'un sorcier soit capable d'utiliser le maximum de ses capacités, dans le cas de magie blanche tout du moins.  La baguette d'un sorcier peut lui être confisquée pour diverse raison, comme l'utilisation de la magie par un mineur ou le renvoi d'un élève de son école, ce qui amène à une destruction de sa baguette.

Bien que considérées comme de simples outils pour les sorciers, les baguettes sont dotés d'une véritable personnalité qui est influencée au cours de leur création par le bois et le cœur qui la composent. Cette sensibilité rend parfois la baguette capable d'agir par elle-même en lançant par exemple un éclair sur celui ou celle qui tente de la voler ou en refusant de fonctionner si quelque chose lui déplaît. Cette quasi-conscience permet à la baguette de choisir elle-même son sorcier et ainsi de pouvoir mieux fournir ses capacités puisque la baguette se sentira plus à l'aise dans les mains d'un sorcier plutôt qu'un autre. Bien que chaque baguette ait des préférences différentes, elle cherchera généralement à s'accorder avec un sorcier dont la personnalité est semblable à la sienne.

L'ART DE LA MAGIE NOIRE
La magie noire est une forme de sorcellerie très puissante que seul peu de sorcier sont en mesure d'utiliser. Son usage n'a aucune limite et reste, dans de très nombreux cas, condamnable par les conventions Magiques Internationale. Cette forme de magie peut être condamnable par un emprisonnement dans une prison magique. Les formes de Magies Noires sont nombreuses, et toutes condamnables. La Magie Noire se pratique généralement avec une baguette car elle est suffisamment dangereuse pour son utilisateur - cependant ça ne dissuade pas les gens, non pas du tout.

La Magie noire peut être utilisée par le biais de sortilèges. On pense principalement aux Sortilèges Impardonnable (Doloris, Imperium & Avada Kedavra), qui sont interdite dans la majorité des états magiques du monde, y compris ici en France. Il n'est pas rare d’ensorceler des objets pour les imprégner des Magie Noire et les rendre dangereux, voir même mortels dans certains cas. L'un des plus noir cas de Magie Noire est la création d'Inferis que l'on dit être des armes fétiche pour Gellert Grindelwald par exemple. L'être ressuscité soit sous le commandement du sorcier, ils ne sont guère plus que des zombies sans âme ou de volonté propre. Ce qui est contre nature.

Dans les formes de Magie Interdite et Noire on va y trouver ce que l'on va appeler la magie Vaudou, c'est une magie noire qui ne nécessite pas de baguette magique, mais qui nécessite tout en tas d'ingrédients et accessoires. L'art de la Magie Vaudou ne s'apprend pas facilement, il est subtile et pratiqué par très peu de personne en France, principalement des sorciers originaires d'Afrique ou de Louisiane. La pratique de cette magie est complexe et périlleuse pour le sorcier qui la pratiquerait avec peu d'expérience, par exemple avec une poupée Vaudou, le sorcier doit bien définir un lien avec la cible, sinon la poupée finirait par se retourner contre lui et il en subirait les conséquence.

On peut aussi parler de branche bien plus confidentielle de la Magie Noire, telle que la Nécromancie, qui est formellement interdite dans le monde entier. Il n'existe plus de nécromancien dans le monde, le dernier ayant essayé y a perdu la vie, Le résultat d'une telle convocation est généralement préjudiciable à l'invocateur. En effet la magie possède ses règles, et surtout il y a un prix à payer. Dans le cas de la nécromancie, une vie pour une vie, une âme pour une âme. S'il l'on essaye de contraindre la magie à son idéal, les conséquences en seraient terribles.

LES MEANDRES DE LA MAGIE ROUGE
La magie Rouge, ou magie du sang, est une magie généralement sans baguette, qui fait appel aux pouvoirs et à la magie contenue dans le sang de son utilisateur. C'est l'une des plus anciennes magies existantes. En Grande-Bretagne, la Magie Rouge est souvent assimilée à la magie noire. Dans de nombreux autres pays, en revanche, c'est une branche de la magie étudiée à part entière, et souvent rapprochée des Runes. Un nombre très limité de personnes ont initié à cette magie (CF, Famille DEVERAUX) qui est souvent la cause d’un héritage familiale précieux, ancien et transmis de génération en génération. Le fait qu’il ne faille pas user sa baguette réduit d’autant plus le nombre de personne capable de la pratiquer puisqu’il faut être capable d’aller puiser dans les ressources de sa propre magie sans avoir quelque chose pour l’aider à le canaliser (comme une baguette).

Les Magies du sang vont s’articuler autour de plusieurs grands arcs : La Malédiction, La Protection, la Démonologie & les Envoûtements. Tout repose sur les sangs, la concentration du sorcier, et parfois l’usage de runes. Les Runes ne sont pas inscrites dans des livres, mais principalement transmise de génération en génération par de vieux parchemins familiaux. La Magie Rouge nécessite toujours d'utiliser son sang. Les sorts les plus faibles ne nécessitent qu'une simple goutte, mais d'autres peuvent demander le volume d'un grand verre.

La Malédiction nécessite le sang d’une ou de plusieurs personnes à maudire. Elle permet de maudire une personne à certaines conditions, et parfois de maudire une famille sur plusieurs générations. Lancer une malédiction n’est pas aisé seul, plus elle est complexe plus il faut de personne et d’ingrédient pour la lancer. S’il est compliqué d’en lancer une, il est encore plus difficile de la défaire. La malédiction lie d’une certaine façon le maudit et le lanceur de malédiction, car la mort du lanceur de malédiction (dans le cas où ce n’est pas une malédiction sur plusieurs générations) provoque la fin de celle-ci et la mort du maudit s'il meurt de sa main.

La protection est plus vaste, plus complexe. Elle peut permettre de protéger une personne, un lieu, un objet, ou même une famille. Plus la tâche est grande plus le prix à payer est élevé. Elle est de loin la forme de magie rouge qui requière le plus d’implication, de sang et de puissance.   Il peut s'agit de protections impénétrables autour d'une maison, ou d'un sort empêchant tout étranger de pénétrer sur le domaine familial.

Quant à la démonologie, c’est l’étude des démons. C’est généralement pratiqué par des familles qui sont convaincue que le diable et l’enfer sont deux notions réelles et puissantes. Il est fait usage de pentagramme, mais de cercle de sang pour invoquer des démons, parfois nécessaire pour lancer de puissante malédiction. Il est aussi certain que la pratique de la démonologie prive le sorcier de son âme à la mort et ne pourrait trouver la paix, le sorcier se retrouverait alors coincé entre deux mondes : les limbes.

Et enfin les envoûtements pourraient s’apparenter à un sortilège d'imperium, mais de façon plutôt différente. Puisque, parfois le sorcier peut totalement prendre possession de l’envoûté en se projetant dans son corps. C’est parfois comme une sorte de projection astrale, mais il faut prendre en compte les risques, tout ce qui arrive à l’envouté affecte l’autre dans le cas d’une possession, et peut parfois les attirer jusqu’à la limite de la folie. On parle là des envoutements les plus extrêmes. Il existe des envoutements plus simples, qui peuvent forcer quelqu’un à croire qu’il éprouve des sentiments, faire naitre un doute, une peur irrationnelle, une confiance suicidaire, et bien d’autre choses. Le sang de la victime est toujours nécessaire, toujours.
๑ À VAINCRE SANS PÉRIL, ON TRIOMPHE SANS GLOIRE ๑




๑ rien n'est vrai, tout est possible ๑
avatar
Missives royales : 24
Date d'arrivée : 30/09/2018

Voir le profil de l'utilisateur http://magicalement.forumactif.com

 
04. L'essence de la magie
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Magicalement.  ::  :: Art de vivre à la française-
Sauter vers: