Partagez | 
wrong move ❅ ALOLA

()
✧ Parchemin envoyé Mer 12 Déc - 23:10 ✧





Wrong move.

I GUESS IT’S ONE OF THOSE NIGHTS, WHEN I’M FIGHTING DE TRUTH.


Le musée te clamait, à tout coup. Tu avais l’impression que tu pouvais t’y rendre pour oublier ta vie merdique, comme Pimprenelle aimait le dire. Bon, tu savais que tu n’avais pas une vie à envier pour la majorité des femmes sorcières de ton époque, mais toi tu te plaisais assez de la manière dont tu vivais. Après tout, tu géras ta propre boutique et deux autres employés, même s’ils étaient de ta famille. Il y avait cela dit deux choses que tu ne pouvais pas changer et que tu regrettais plus que tout. Le pire, c’était que ces deux choses étaient liées. Alceste, le père et Pimprenelle, la fille. Pourquoi la vie avait décidé de t’empêcher de recevoir leur amour en retour? Car oui, toi tu les aimais plus que tout. Depuis toujours. Même si ce con d’Alceste t’avais brisé le cœur, même s’il avait marié trois femmes entre temps. Salopard. Mais ça, tu ne le montrais pas, surtout pas quand tu te rendais à son foutu bordel pour coucher avec qui bon te semblait. Parce que tu avais assez d’argent, que tu n’étais pas mariée et que tu suivais les putains de mœurs que tu voulais. Qu’on vienne te le dire en pleine face, si certains avaient essayés, on ne pouvait pas dire qu’ils étaient capables de le répéter. Soit muet, malade, dans un coma, voire mort. Tu t’es finalement assise devant une œuvre sorcière qui te donne des frissons, c’est une troupe de sorciers autour d’une licorne, tentant de lui prendre la source de ses pouvoirs. Il y avait une façon respectueuse de prélever son sang et ça n’était pas du tout le cas de cette peinture, qui te donnait presque froid dans le dos. Tu es tranquille, tellement captivée par la peinture que tu ne remarques pas quelqu’un qui s’approche.



Viola parle en white




✧pour le plus grand bien✧
Viola Deveraux
Missives royales : 23
Date d'arrivée : 28/10/2018

Voir le profil de l'utilisateur http://rien.com 

wrong move ❅ ALOLA Empty
✧ Parchemin envoyé Jeu 13 Déc - 0:14 ✧





Wrong move.

I GUESS IT’S ONE OF THOSE NIGHTS,
WHEN I’M FIGHTING DE TRUTH.

Il avait une passion certaine pour l’art, toutes les formes d’arts à vrai dire. De l’art figuratif, à l’art primitif, en passant par l’art scénique. Il y avait une certaine forme de poésie dans l’art,  il trouvait une forme de poésie à son cabaret. Il n’était pas impossible de concilier ce qu’il faisait de sa vie, et le goût. Car oui, Alceste était un de ces hommes de goût qui de prime abord ne semblait pas être l’homme qui était. Propre sur lui, poli, bien élevé, charismatique et charmeur, rien n’en laissait transparaitre la débauche qui se cassait sous le vernis.  L’homme de goût dans un de ces costumes trois pièces qui lui était cher passait souvent au Louvres, se mêlant parfois aux moldus, aimant écouter les analyses plus que simpliste de bon nombre d’entre eux. Il se perd aussi souvent dans l’aile sorcière, où son visage plus connu en intriguait plus d’un, comme si un homme comme lui et l’art ne pouvaient être deux choses que l’on puisse mettre en commun.

Les mains dans les poches, mais de façon plutôt sérieuse, il déambule, prenant le temps de s’arrêter devant chaque œuvre. Il allait passer son chemin, trouvant l’exposition moins rien qu’habituellement quand une sorcière assise devant une toile magique attire son regard. Alceste avait eu nombre de conquête, nombre de femmes aussi – trois pour être précis – il n’avait pas le don de se souvenir de chaque personne qui avait partagé sa couche, mais les aventures de jeunesse avaient été les premières d’une longue liste et méritaient peut être d’être notée.  ‘Je ne te savais pas aussi intéressée par l’art, Mademoiselle Deveraux.’ Dit-il en restant debout les mains dans les poches.  ‘Remarque, il est question de noirceur, je suppose que ça te sied à ravir.’  Il savait que la réputation des Deveraux n’était plus à faire en matière de magie noire, mais lui-même n’était jamais aller y chercher une solution à ses problèmes. La plupart de ses problèmes se réglaient dans le sang, dans la violence, et il n’avait pas besoin que quelqu’un vienne saupoudrer un peu de magie noire sur ses affaires. La magie noire ne l’aiderait pas à avoir d’enfant, alors ça lui était d’aucun utilité.



Alceste parle en 669999


✧pour changer l'ordre des choses✧
Alceste De Montmorency
Missives royales : 12
Date d'arrivée : 30/10/2018

Voir le profil de l'utilisateur https://zupimages.net/up/18/43/rwr9.png 

wrong move ❅ ALOLA Empty
✧ Parchemin envoyé Jeu 13 Déc - 0:37 ✧





Wrong move.

I GUESS IT’S ONE OF THOSE NIGHTS,
WHEN I’M FIGHTING DE TRUTH.


Elle est là, à observer cette toile qui lui rappelle sa jeunesse. La première fois où elle avait tenté de tuer une licorne, ça avait été en Russie avec un voyage accompagnée de sa mère. C’était pour lui montrer comment ça fonctionnait, mais surtout, pour récolter cet ingrédient qui valait des milliers de gallions. Viola se rendait aux Louvre environ une fois par mois, il lui était arrivé d’éviter un certain Alceste au détour d’un couloir pour la simple envie d’avoir la paix. Aujourd’hui, il semblait que le diable en avait décidé autrement, car elle reconnut aussitôt sa voix quand il s’annonça devant elle. Aussitôt son regard se lève pour rencontrer celui de son premier amant, mais aucun signe de gentillesse n’apparaît sur ses traits. ‘Je ne te savais pas aussi intéressée par l’art, Mademoiselle Deveraux.’ Évidemment qu’une femme ne pouvait pas autant aimer l’art qu’un homme, c’était ce qu’elle entendait si souvent. ‘Remarque, il est question de noirceur, je suppose que ça te sied à ravir.’ Il usait de mots polis, mais Viola elle n’en n’avait que faire. « Parce qu’un gérant de putains a plus sa place ici, peut-être? » Elle ne mâche pas ses mots, usant de ce ton dont Pimprenelle a hérité. Il lui avait fait tellement mal, qu’elle ne se rappelait pas une fois où elle lui avait adressé des mots sans empreints de sarcasme, depuis vingt ans. « J’aime cet endroit, d’habitude on me laisse tranquille. » Comme dans ta vie en général, parce que personne ne fricotait avec Viola Deveraux sans avoir al peur au ventre. Ça et les putes du bordel; évidemment.



Alceste parle en 669999
Viola parle en White



✧pour le plus grand bien✧
Viola Deveraux
Missives royales : 23
Date d'arrivée : 28/10/2018

Voir le profil de l'utilisateur http://rien.com 

wrong move ❅ ALOLA Empty
✧ Parchemin envoyé Jeu 13 Déc - 0:55 ✧





Wrong move.

I GUESS IT’S ONE OF THOSE NIGHTS,
WHEN I’M FIGHTING DE TRUTH.

Viola, Viola, Viola. C’était tout un poème et pourtant la délicatesse n’était pas le mot qu’il emploierait pour la qualifier. Elle avait été l’une des plus jeunes âmes qu’il avait corrompues alors qu’elle n’était même pas sortie de l’adolescence. Alceste ne regrettait rien de ses jeunes années, ni même de sa vie. Son regret pourrait être de ne jamais avoir eu d’enfant, mais il restait convaincu que cela viendrait en temps et heure, la voyante lui avait prédit une fille. C’était mieux que rien.  Ce ‘rien’ dont la faute reposait sur la personne à côté de laquelle il se tenait sans le savoir. Il croyait simplement à son incapacité à procréer, il n’avait jamais songé à être l’objet d’une malédiction, pourtant en mettant à mal la jeune adolescente que Viola avait été, il aurait pu s’attendre de la part des Deveraux à une vengeance.

Alceste n’est que politesse quand il lui adresse la parole. Il n’était pas nécessairement rempli de douceur, mais il n’avait sans doute jamais été doux avec qui que ce soit. On ne peut changer ce que l’on est au fond de soi après tout. Mais, ces mots polis ne trouvent pas l’attention délicate de la Deveraux – sans grandes surprises pour lui, 'Parce qu’un gérant de putains a plus sa place ici, peut-être ?' Les mots ne sont pas du tout délicat, lui-même n’utilisait pas le mot ‘putain’ à la légère, préférant la classe et la convention comme ‘prostituée’ ou ‘fille de joie’, parfois ‘catin’. Mais rarement ‘Putain’. Elle résumait donc l’homme qu’il était à son travail. Charmante, comme toujours. 'J’aime cet endroit, d’habitude on me laisse tranquille.' Délicieuse même. Comme toujours, certaines choses ne changeront jamais. A vrai dire, il avait toujours préféré une femme ayant la capacité à lui répondre, plutôt qu’une potiche transparente. Enfin, capable de lui répondre, mais aussi capable de lui montrer le respect dû à un homme. Et surtout sachant se mettre à genoux quand la situation l’exigeait.

La délicatesse selon Viola Deveraux.’ Maugrée-t-il en faisant mine de bailler. Il fait mine d’être un peu las, il apprécie que l’on puisse avoir un débat, mais il aime toujours avoir raison à la fin. Ca restait un homme de son temps, fervent défenseur de la supériorité masculine, et la théorie de la femme dans la chambre et dans la cuisine, et rien d’autre.  ‘Depuis quand l’art et le sexe ne font-ils pas bon ménage ?’ Demande-t-il avec cette pointe de malice qui le caractérise. Il était encore difficile pour beaucoup de gens de parler ouvertement de sexe pour Alceste s’était commun. ‘Bon nombre d’artiste sublime les corps nus, je crois donc que dans un sens, les corps s’entremêlant, une sculpture de Botticelli, on est sur de l’art.’ Oui, l’art c’était une vision personnelle à chacun.


Alceste parle en 669999


✧pour changer l'ordre des choses✧
Alceste De Montmorency
Missives royales : 12
Date d'arrivée : 30/10/2018

Voir le profil de l'utilisateur https://zupimages.net/up/18/43/rwr9.png 

wrong move ❅ ALOLA Empty
✧ Parchemin envoyé Jeu 13 Déc - 1:15 ✧






Wrong move.

I GUESS IT’S ONE OF THOSE NIGHTS,
WHEN I’M FIGHTING DE TRUTH.


C’est bien beau, la supériorité masculine. Mais c’est l’avis des hommes uniquement, certainement pas des Deveraux. À en voir la différence de point de vue entre les deux sorciers, c’était à se demander comment ils avaient pu s’intéresser l’un à l’autre au départ. Viola ne s’était pas laissée avoir par n’importe quel autre homme par la suite, non son cœur était largement dévoué à mentir à sa propre fille. Elle se bâtit une carapace devant le gérant du bordel, parce qu’elle ne peut pas en faire autrement. En réalité, elle ne parle pas souvent des filles de joie comme ça, disons seulement que c’est la faute à Alceste, simplement. Elle qui en faisait l’usage, elle était loin de les traiter de la sorte. ‘La délicatesse selon Viola Deveraux.’ Parce que lui, il avait été délicat le jour où il l’avait jeté comme un déchet, peut-être? Non, franchement, elle n’avait aucune malice à ce que sa mère lui ait jeté une malédiction. Il avait eu ce qu’il méritait. ‘Depuis quand l’art et le sexe ne font-ils pas bon ménage ?’ Depuis, jamais. Il avait bien raison là-dessus. ‘Bon nombre d’artiste sublime les corps nus, je crois donc que dans un sens, les corps s’entremêlant, une sculpture de Botticelli, on est sur de l’art.’ Comme l’avait été toutes les fois où leur corps s’était entremêlés. Satan était bien ennuyé aujourd’hui, pour la faire affronter Alceste aussi longtemps. Il était là, près d’elle et il n’avait franchement pas l’air de vouloir s’en aller. Alors, elle fait l’impensable et se tasse un peu vers la gauche pour le laisser s’asseoir. « Il n’y avait rien de délicat, dans ce que nous faisions il y a longtemps. » On parle de délicatesse, de sexe aussi. Elle y pense sans arrêt, surtout quand sn visage apparaît dans ses songes. Là, il est à ses cotés et elle ne sait pas réellement comment bien s’y prendre. « Le sexe, c’est vraiment tout ce qui reste d’intéressant sur cette terre, je crois. » Car il n’y avait ni amour, ni enfant qu’elle pouvait serrer dans ses bras. « Du moins, jusqu’à ce qu’il te tente de reprendre épouse, à nouveau. » Elle est sarcastique, bien sûr qu’elle sait qu’il n’y a pas d’amour dans les unions d’Alceste. Ou du moins, c’est ce qu’elle a toujours espéré. Elle n’est pas conne, ni idiote. Des femmes qi disparaissent, des enfants qui ne naissent pas. Elle sait que le nom de Deveraux lui sort par les pores de la peau, sans qu’il ne le sache réellement.



Alceste parle en 669999
Viola parle en White



✧pour le plus grand bien✧
Viola Deveraux
Missives royales : 23
Date d'arrivée : 28/10/2018

Voir le profil de l'utilisateur http://rien.com 

wrong move ❅ ALOLA Empty
✧ Parchemin envoyé Ven 14 Déc - 22:11 ✧





Wrong move.

I GUESS IT’S ONE OF THOSE NIGHTS,
WHEN I’M FIGHTING DE TRUTH.

Pour tout dire, il était étonné de voir Viola a une exposition artistique, il n’avait pas souvenir qu’elle puisse y avoir un quelconque intérêt. En même temps, la mémoire d’Alceste avait plutôt tendance à être sélective. Comme quoi, les gens peuvent changer. En bien, mais généralement en mal. Le De Montmorency avait changé en mal, plus violent, plus impatient, plus colérique. Il n’était plus un enfant de chœur depuis de longues, de très longues années. L’âme se noircissait à mesure que les années passaient, à chaque femme qui s’en va il éprouvait de moins en moins de respect pour elles, les femmes, de façons générales. ' Il n’y avait rien de délicat, dans ce que nous faisions il y a longtemps.' Et il n’avait certainement pas gagné en délicatesse avec le temps, simple en expérience. Il n’avait jamais quelqu’un de délicat, que croyait-elle qu’il était censé l’être ? Sombre idiote, même après toutes ces années, la soi-disant Tigresse Deveraux demeurait d’une naïveté… ' Le sexe, c’est vraiment tout ce qui reste d’intéressant sur cette terre, je crois.' Il y avait l’argent, la connaissance, le pouvoir, le sexe et la magie. Quatre choses importantes dans sa vie.  'Du moins, jusqu’à ce qu’il te tente de reprendre épouse, à nouveau.' Oh donc on parlait de lui ? Il sourit.

Oh mais donc on parle de moi…’ Dit-il avec une certaine malice. Il aimait qu’on parle de lui, en bien ou mal, l’essentiel c’était qu’on parle de lui. A vrai dire, il préférait faire scandale de provoquer le consensus. C’était bien plus amusant.  ‘Mais, ne serait-ce une pointe de jalousie que j’entends dans ta voix ?’ A nouveau, il reprendrait épouse. Elles vont, elles viennent, mais aucune ne reste. Simplement peut-être parce que les femmes n’avaient aucune importance pour lui, et n’en avait jamais vraiment eu. Il se souvenait encore la voyante qui lui avait prédit un unique enfant, une fille, ça avait été un affront, d’imaginer une fille hériter de son empire, ça l’était toujours, bien que demeurant pour le moment bien loin de la réalité. ‘Et allons, élargie tes perspectives Viola Chérie, le sexe n’est qu’une distraction intéressante, mais les seules vraies valeurs que ce monde a à offrir, c’est le pouvoir, l’argent, la connaissance et la magie.’ Il prend l’air songeur, tel le penseur de Rodin, ‘Et peut être l’art, une des merveilles que ce monde possède.’ Oui, il avait peut-être ce côté amateur d’art.  Il aimait les belles choses, les belles femmes, les belles piles de galions. Oui, un passionné de bien des choses qui vivait sa vie comme il l’entendait sans aucune délicatesse. Il appréciait l’art, sous toutes ses formes, pictural, sculptural, mais aussi lyric, il n’était pas rare de le voir concentré à l’Opéra, admirant les prouesses vocales de plus grand chanteur de ce siècle.


Alceste parle en 669999


✧pour changer l'ordre des choses✧
Alceste De Montmorency
Missives royales : 12
Date d'arrivée : 30/10/2018

Voir le profil de l'utilisateur https://zupimages.net/up/18/43/rwr9.png 

wrong move ❅ ALOLA Empty
✧ Parchemin envoyé ✧



Contenu sponsorisé

✧✧


wrong move ❅ ALOLA Empty
 
wrong move ❅ ALOLA
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Magicalement.  ::  :: Le son des gallions :: Le Louvre :: Exposition Denon-
Sauter vers: